Mon Pote Agé: Théâtre Côté Jardin, rencontre avec Le Jardin d’Yvonnick (2)

Après avoir joué plusieurs saisons, de 2007 à 2013, un spectacle pour le jeune public en déambulation dans les jardins à la française du château de Vaux-Le-Vicomte, j’avais envie de découvrir les autres jardins:  les jardins potagers, les jardins où on laisse pousser la nature !

Je pris ma plume, ou, plutôt mon clavier d’ordinateur, et, j’ai écrit à des jardins dans les Pays de La Loire où je m’étais établi fin 2013.

Le premier jardinier qui m’a, aussitôt, répondu fut Yvonnick, créateur du Jardin 44 des 5 Sens à La Baule Escoublac et maraîcher bio.

Je fis sa connaissance  un jour de pluie. Par enchantement, le soleil fit son apparition en début d’après-midi.

Yvonnick me fit visiter son jardin, un jardin où il avait à coeur de se faire se rencontrer les cultures, culture des légumes et culture de notre âme d’enfant, poétique et créatrice.

Yvonnick issu d’une famille de maraîchers a travaillé depuis tout jeune dans les champs. Un métier exigeant où l’on se lève tôt et où on se couche tard. Un métier qui laisse peu de place aux loisirs, à la détente. Un métier peu rémunérateur, peu valorisé.

Un jour, Yvonnick vit le film « Peter Pan ». Ce film l’a profondément ému. Ces personnages comme Fée Clochette parlait à son coeur d’enfant.

Yvonnick avait besoin de se retrouver, de prendre du recul par rapport à son travail de maraîcher.

Il est parti en Inde, un voyage qui l’a bouleversé.

De retour, il a pratiqué la biodanza et y a découvert l’épanouissement du coeur, de l’âme, du corps.

Ce cheminement l’a amené à créer le Jardin 44 des 5 sens, ce jardin où les cultures se rencontrent autour de nos cinq sens.

Dans ce jardin, il a souhaité introduire la poésie au coeur de ses serres, partager l’art de son métier aux enfants, leur parler des graines, les amener à toucher la terre, y planter des graines, les voir grandir, puis en cueillir les fruits et les savourer.

Fée Clochette est devenue l’emblème de son jardin, la Fée protectrice du jardin, la guide, cette Fée qui nous invite à retrouver notre âme d’âme, libre et créatrice, en communion avec la nature, dans la pleine conscience de l’instant présent.

Je partageais à Yvonnick mon projet: m’inspirer de son jardin pour créer mon nouveau spectacle: « Mon Pote Agé ».

Yvonnick a accueilli avec joie mon projet.

Notre enthousiasme nous amenait à voir plus loin: accueillir d’autres artistes, conteurs, clowns, musiciens, marionnettistes, poètes… créer un théâtre de verdure… monter un festival !

L’esprit de l’ouverture, des rencontres, du partage nous animait.

Ce projet  s’est réalisé durant l’été 2018 après trois mois de préparation dont plusieurs chantiers participatifs et la formation d’un collectif nommé « Le Kollect’IF » en référence au poème de Kipling: « IF ».

Durant ce festival, j’y ai présenté « Mon Pote Agé » inspiré du Jardin d’Yvonnick.

De ce belle rencontre, est apparu dans mon spectacle le personnage de Fée Clochette, l’amie de Théo Brin de Paille.

J’y parle de l’eau, de la terre, des graines, des légumes, et de notre âme d’enfant. J’y fais se rencontrer les cultures.

Théo Brin de Paille est un jardinier-poète, attentif à ses plantes, reconnaissant à la nature pour tout ce qu’elle lui apporte.

Théo Brin de Paille transmet à Barnabé, un enfant, son amour de la terre, son art d’être jardinier.

Théo Brin de Paille aime aussi raconter à Barnabé des histoires que lui souffle sa Fée Clochette, des histoires inspirées de ses légumes: la citrouille, le carrosse de Cendrillon; le petit pois, la princesse aux petits pois… des histoires qu’on se transmettait de génération en génération et qui se transmettent encore aujourd’hui.

La tradition orale, le conte, est le patrimoine du peuple, des gens qui étaient souvent peu considérés, peu reconnus, pauvres.

Un patrimoine aujourd’hui très riche en histoires colportées, un patrimoine universel qui nous relie les uns aux autres de génération en génération.

Théo Brin de Paille aime aussi s’amuser, jouer, jouer des personnages, jouer au théâtre pour raconter à Barnabé la « fabuleuse histoire de la pomme de terre » ou encore l’histoire de la tomate, originaire des Andes, cette tomate qui ressemblait à une cerise jaune, qui poussait à l’état sauvage, cueillie par les Incas, qui était appelée la « pomme d’or » ou encore la « pomme d’amour ».

Dans le spectacle, la tomate devient un nez de clown, un clin d’oeil à l’enfant libre et créatif qui continue de vivre en chacun de nous.

Il ne tient qu’à nous d’aller le retrouver et l’autoriser à s’exprimer!

« Mon Pote Agé », un spectacle de conte et de théâtre, à la rencontre de deux disciplines, inspiré de ma rencontre avec Yvonnick et de ma découverte son jardin.

Un spectacle qui a continué d’évoluer au fil de mes rencontres…

Suite au prochain épisode avec le Jardin de Corinne !

Thierry Rousse,

Nantes, 30 novembre 2019.

 

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *