Hughie

 Durée : 1 heure

Auteur : Eugène O’Neill

Mise en scène : Guy Blanchard

Interprétation : Thierry Hériteau, Thierry Rousse,

Antoine Boussais (saxophone )

Spectacle coproduit par :

Cie Théâtre – L’Oiseau Naïf / Cie Le Pitre Sage

 

La pièce

Une nuit d’été en 1928 dans un petit hôtel, au centre de New-York. Le gardien de nuit Charlie Hugue occupe sa longue veille en écoutant les bruits de la rue. Un saxophoniste accompagne le souffle et le rythme de Broadway.

Il est entre 3 et 4 heures du matin, Erié Smith entre. Depuis 4 jours, Erié Smith titube de bar en bar, depuis 4 jours il exhibe son deuil.

C’est une histoire sur la fragilité, sur la solitude mais c’est plus encore un hommage à l’amitié. La pièce Hughie, ce sont les émotions et la mémoire à vif, c’est la déchéance qui pointe son nez !

Et pourtant Erié Smith nous entraîne vers la farce, le loufoque, vers la vie, vers le rire ( inconscience ou élégance ?) En arrière plan de la pièce il y a la pègre New-Yorkaise et sa violence, le jazz, et puis l’argent des jeux, l’argent, les jeux, l’argent, l’argent … mais déjà se profilent le krach boursier, le chômage, la pauvreté.

Bien que peu connu en France, Hughie est joué régulièrement.aux Etats Unis. Des acteurs tels que Laurent Terzieff, Al Pacino ont joué cette pièce, et d’autres moins connus, à tous : respect .

L’auteur

Eugène O’Neill est né en 1888 dans une chambre d’un hôtel de Broadway. Il fut un romancier et un dramaturge important et reconnu.

Eugène O’Neill introduit dans son théâtre le réalisme dramatique, il explore les aspects les plus sombres de la condition humaine. Il écrit sur ce qu’il reste à l’homme lorsque plus rien ne tient.

L’homme s’il veut garder une parcelle d’espoir doit se battre.

Des événements extrêmement douloureux, tragiques ont marqué la vie d’ Eugène O’Neill. En moins de 3 ans meurent ses parents et son frère aîné. Pour prolonger la cruauté, l’alcool et l’héroïne vont tuer ses deux fils. Puis il va contracter la maladie de Parkinson, il ne pourra plus écrire.

Eugène O’Neill fut un auteur au destin tragique dont les personnages ne cessent de se perdre dans le dédale de la condition de humaine.

Le prix Pulitzer lui a été décerné en 1920 pour Derrière l’horizon.

En 1936 il lui est remis le prix Nobel de littérature.

Un second prix Pulitzer lui est attribué à titre posthume en 1957 pour Le long voyage vers la nuit.

Scénographie :

Un étrange convoi traverse Broadway, un comptoir de bar, comme une chaloupe en perdition.

Un fantomatique rameur, gardien de nuit, guide le convoi.

Sur le bar, un amoncellement de verres marque le temps. Ils sont porteurs des histoires, des confidences, des confessions.

Erié Smith entre.

L’espace devient naturaliste, réaliste

Plaquette à télécharger ou imprimer en cliquant sur le lien:

Plaquette Hughie v1.2 A3

Plaquette Spectacles 2017 Thierry Rousse Théâtre à télécharger ou à imprimer:

Thierryroussetheatre