Sur le pont du canal Saint-Martin (printemps des poètes)

Sur le pont du canal Saint-Martin

La montagne de mes pieds gagne mon âme broutant l’herbe du ciel, innocente et fragile

L’arc-en-ciel de tes yeux, un clair de Lune

Tes lèvres, un sourire

Tes mots, une étoile filante

Tes doigts, les jeux des notes secrètes d’une nuit de désirs ouvrant à nos coeurs la porte d’un champ infini

O bribes de souvenirs oubliés

O rondelles de citron pétillantes

O chapiteau bleu tremblotant de nos chutes imprévues

O ficelles invisibles de nos songes d’été

O ma Muse, printemps des poètes et des lettres

Ton temps est bel et bien venu de renaître !

 

Thierry Rousse

Nantes, samedi 20 mars 2021

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *